01/10/2009

Mendicité aussi à Herstal

La problématique ne touche pas que Liège. La ville de Herstal est aussi touchée depuis peu

SOCIAL "Une petite pièce madame", "C'est pour prendre mon bus", "Vous ne voudriez pas m'acheter un sandwich ?", "Je viens de perdre mon portefeuille, vous n'auriez pas quelque chose pour me dépanner ?",...

La mendicité à Liège n'étonne plus personne. Qu'elle soit détournée ou directe, sympathique ou désagréable, calme ou... agressive, celle-ci fait partie du quotidien des Liégeois. Une problématique évidente, donc, dans ce grand centre urbain qui ne lui est pourtant pas exclusive...

Récemment, certaines autres grandes villes liégeoises ont pu constater une recrudescence du phénomène. C'est le cas à Verviers depuis quelques années. À Herstal, on découvre...

"Récemment, j'ai été arrêté aux feux rouges près du pont de Wandre", explique Cristina Mangiatordi, conseillère libérale qui désirait ainsi soulever le débat sur la problématique. Parmi les questions, l'aspect social, l'aspect sécuritaire mais aussi l'aspect légal de la mendicité.

Pour Frédéric Daerden (PS), mayeur de Herstal, la mendicité est une réalité de fait, certes, mais elle est aussi insaisissable : "Elle ne constitue plus une infraction depuis de nombreuses années et contrôler régulièrement peut être assimilé à du harcèlement. Par ailleurs, les villes qui se sont occupées du phénomène n'ont jamais réussi à l'interdire". À bon entendeur.

Article de MB repris dans la DH du 30:09:2009

22:08 Écrit par AGELACIS Fanny dans Accueil | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.